Retour

Comment parler d’un parfum?

22-03-2014 coin des parfums

Comment parler d’un parfum?

Le langage de la parfumerie peut nous sembler parfois codé et inaccessible.
Comment décrire notre parfum préféré autrement qu’avec des « j’adore », « il tient bien », « il ressemble à.. » …
Un certain langage de la parfumerie peut s’apprendre et, dans les maisons de parfums en particulier, on vous enseigne différentes façons de les décrire :

1.La famille olfactive
Les familles olfactives permettent de classer les parfums selon leur caractéristique olfactive principale. Nées d’un ensemble de matières premières (les fleurs, les bois, les aromates, les agrumes, etc.) ou d’un accord traditionnel (accord oriental, accord chypré), elles peuvent être féminines, masculines ou mixtes.

Oriental : Mélange de chaleur et de sensualité. Les muscs, la vanille et les bois précieux sont accompagnés de fleurs et d’essences exotiques.
Floral : La grande famille florale regroupe tous les parfums dont le thème principal est une fleur ou un bouquet floral.
Chypré : Basés sur un accord de bois, de mousse et de fleurs, avec parfois des aspects cuirés ou fruités, les parfums chyprés sont riches et tenaces.
Hespéridé : Les essences d’agrumes appelées « Hespéridées » dans le langage du parfumeur constituent les éléments principaux de cette famille qui regroupe toutes les eaux…
Boisé : Cette famille regroupe des parfums dont l’accord principal est constitué de bois tels que le santal, le patchouli, le cèdre ou encore le vétiver.
Aromatique : Accord basé sur l’odeur d’une ou plusieurs herbes aromatiques comme la sauge, le romarin…

Un parfum appartient souvent à plusieurs familles en fonction des ses facettes et de son évolution. Il libérera par exemple d’abord les notes citrus, ensuite les fleurs et les bois et sera donc hespéridé, floral, boisé.

2. Les sensations
On peut décrire un parfum sur base des sensations qu’il nous procure : il peut être chaud, froid, transparent, gourmant, délicieux, apaisant, doux, énergisant…

3. Les mouvements
Un parfum peut aussi être décrit sur base de mouvements qu’on imagine qu’il crée : fusant, pointu, large, enveloppant…

Certains professionnels tiennent également un « journal des senteurs », un petit cahier dans lequel ils notent toutes les sensations, les composants dominants, les formes de tous les parfums qu’ils rencontrent… Une mémoire olfactive écrite qui leur est propre.
Il y a en fait rarement une approche unique et absolue des senteurs et chacun « entre » dans un parfum avec son histoire, ses sensations et sensibilité et décrypte les senteurs avec ses propres outils et son propre langage. Certains sentiront d’abord la fleur, d’autres les bois, d’autres encore les muscs…

Osez développer votre propre langage olfactif, connectez-vous à vos émotions et sensations, et vos mots seront forcément justes.

(Essayez sur nos parfums: comment décririez-vous Harmonie ?)